Un an plus tard me revoici dans les steppes de Belchite pour tenter d'essayer (!) de voir ce Sirli qui m'a échappé l'an dernier pour cause de mésaventure inopinée....

IMG_3531P700

Cette année mon plan de bataille est simple: rester sur place jusqu'à ce que je le voie !
A mon arrivée je tombe de nouveau sous la charme de ce paysage magnifique. Selon l'heure et les conditions météo il peut changer de tout au tout. Et quel dépaysement ! En France nous avons un peu de tout, parfois (souvent !) à petite échelle mais ça je ne crois pas :

IMG_3527-675

IMG_3564-675

A mon arrivée le premier soir des alouettes un peu partout et soudain le chant caractéristique du Sirli. Youpi ça n'a pas tardé ! Youpi, youpi c'est vite dit. Ça pour l'entendre je l'entends, à plusieurs endroits mais entre les touffes d'herbe je ne vois que quelques traquets motteux

IMG_3383-675

et des alouettes, des alouettes et à part ça des alouettes.

Le soleil se couche, il est temps de trouver un petit coin sympa pour dormir. Demain sera un autre jour.
......
Demain c'est aujourd'hui. Je me réveille avec le soleil et immédiatement je retourne là où j'ai entendu les sirlis. Bis repetita, ça chante pendant deux heures et pas moyen d'en voir la moindre plume. Je décide de tourner un peu sur les pistes occasion de faire quelques belles observations de devinez quoi ... d'alouettes pardi ! Des calandrelles un peu partout, des alouettes des champs, des calandres, toutes ces espèces que j'ai souvent eu l'occasion de voir dans la plaine de La Crau, et, ce qui pour moi qui n'en ai vu qu'en Espagne est bien plus original, des Alouettes pispolettes. Et chose ô combien étonnante, vous ne vous en seriez jamais douté je parie, je fais quelques photos. Saurez-vous trouver de quelles espèces il s'agit ?

IMG_3420_675

IMG_3594_675

IMG_3629_675

IMG_3643_675

Et puis sans trop y croire je retourne vers "mon" coin à Sirlis. Soudain un vague éclair qui me passe dans le dos, je n'ai le temps de deviner un oiseau que pendant une fraction de seconde, pourtant j'en suis sûr c'est un Sirli. Et il vient de se poser à quelques mètres de ma voiture. Je me cale bien sur mon siège, vitre baissée et j'attends quelques instants. Me suis-je trompé ? Et non l'oiseau se met à chanter. Là, tout près, il n'y a qu'à attendre il finira par se montrer, ce n'est pas possible autrement. Alors j'attends. Il chante toujours toujours. Et j'attends. Il va sortir il ne peut en être autrement hein ? Il chante et j'attends. J'attends et il chante. Mais tu vas te montrer sacré nom de scrgnschtrmpfrgrzstchpf de piaf !! Et voilà -t-y pas que le chant s'est un peu éloigné, et encore un peu, et un peu plus. Et puis il s'évanouit. Cuts, que dalle, mais c'est quoi ce piaf diabolique qui se déplace au sol sans qu'on le voie ??? 

Le soleil est haut maintenant, j'en ai marre je ne le verrai pas ce matin ce fameux Sirli alors je pars faire un tour à Belchite city. Histoire de faire quelques images d'Etourneau unicolore. 

IMG_3425-675

IMG_3442-675
Je me réunis avec moi-même et à l'unanimité bien que la journée soit avancée je décide de partir vers le nord pour aller voir Los Monegros, région semi-désertique dominant des champs de monoculture et située un peu au nord des steppes. Là aussi paysages étonnants.

los monegros675 

Tout comme cette étape en chemin, la Salina de Mediana

salina de mediana675

Peu d'observations, quelques bruants proyers, ce Traquet motteux

IMG_3651-675

mais j'entends, pourtant en plein journée, un sirli. Décidément les entendre c'est facile, les voir hum ... Dans les Monegros au bord de la route pas beaucoup d'oiseaux, ce n'est certainement pas l'heure idéale. Pourtant des observations sympas. Des Traquets oreillards que l'on peut voir depuis la voiture; ce n'est pas habituel en France

IMG_3458-675

Des cochevis vus régulièrement et tiens celui-là m'a bien l'air d'être un cochevis de Thékla (même si la huppe me semble un peu grande)

IMG_3521_675

En franchissant un petit col où je  m'arrête pour casser la croûte je reconnais le cri d'alarme caractéristique de la Fauvette à lunettes, et effectivement je ne tarde pas à la voir.

IMG_3496_675

IMG_3464_675

Finalement pas mal cette balade. Il est temps de retourner à Belchite, le Sirli devrait se manifester lorsque le jour baisse.
Oui le jour baisse et voici mon premier Coucou-geai de la saison 

IMG_3538_675

J'entends un oedicnème pas très loin. Mais de Sirli point. Un coucher de soleil grandiose, le ciel s'embrase

IMG_20190408_202707-675

Il commence à faire sombre et ... le Sirli se réveille. Je décide de rester pour la nuit là où je suis afin d'être aux premières loges au lever du soleil. Et vous savez quoi ? Ce satané sirli chante toute la nuit à proximité de la voiture. Non mais c'est dingue ce truc ! 


Une clarté apparaît et lentement le jour se lève. Le soleil sort et ... le Sirli se tait. Si ça continue il va me rendre fou. Je déjeune, j'attends une heure, pfft pas le moindre sirli audible. Au loin un joli vol de Gangas catas, la matinée radieuse est égayée par les chants des alouettes mais je dois me résigner. ce n'est certainement pas aujourd'hui que je vais le voir. A tout hasard je me déplace un peu plus vers l'est, hier j'ai aussi entendu des sirlis par là. Il me semble entendre quelque chose. Je coupe le moteur, je tends l'oreille oui, il y a bien un, peut-être deux... le chant est un peu différent. Plus bref, à intervalles réguliers. Les jumelles greffées sur mes yeux qui en deviennent larmoyants je scrute chaque touffe, chaque espace où un peu de terre apparaît. Plusieurs fois mon coeur accélère en voyant un mouvement. Mais non, une calandrelle, une pispolette. Et puis au loin, un petit truc sombre sur un buisson ras. Le chant vient de là. Mais c'est pas possible, ça peut pas être ce machin ratatiné, la tête rentrée dans les épaules ? Bien éloigné des photos longuement observées sur le net ou dans les guides d'identification.

IMG_3601-675

En silence je laisse glisser la voiture le long de la piste qui est en descente à cet endroit là pour un peu me rapprocher. Je vois maintenant le bec et davantage de détails dans le plumage c'est bien lui. Enfin ma quête a abouti !

sirli

Après une longue observation je le laisse et retourne au premier endroit. Et dès mon arrivée j'en vois un autre se poser, à quelques mètres de moi. Et là je le vois parfaitement, sous l'angle habituel, c'est incroyable on dirait vraiment un autre oiseau. Je me saisis de l'appareil pour en faire de bonnes photos. Hélas les seuls clichés que je fais sont totalement flous, la mise au point échouant lamentablement. Il faut dire que la vitesse de déplacement de cet oiseau au sol est proprement hallucinante, j'ai l'impression qu'il se téléporte d'un endroit à l'autre ! Hein quoi, vous ne saviez pas ? je suis marseillais ;-)

Je peux maintenant partir vers le nord, pour repérer les coins en vue d'un voyage futur (?) et simplement visiter comme n'importe quel touriste la Sierra de Guara. J'en entends parler depuis quarante ans, mais je n'y suis jamais allé. Ici mon but n'est pas l'ornithologie alors pas de photos d'oiseaux. J'aurais pu faire des images de vautours (fauves et percnoptères) car il y en a un peu partout mais j'en ai déjà beaucoup et je préfère me laisser aller à la contemplation. Bien sûr si j'avais rencontré un gypaète cela aurait sans doute été différent mais je n'ai pas eu cette chance. A cette époque il n'y a pratiquement personne dans la région, ce qui me ravit. Je me permets de m'arrêter à Alquezar (ce que je n'aurais assurément pas fait en pleine saison), d'admirer la porte d'une église, de flâner dans les gorges de la Sierra ou de prendre un café dans un paysage bucolique sous les sommets enneigés.

IMG_3687-675

IMG_20190409_162818-675

IMG_3671-675

IMG_3689-675

IMG_3702-675

                      IMG_3707V580

IMG_3714-675

IMG_3708-675

IMG_3719-675

IMG_20190411_120323-675

Malheureusement à Rodellar le temps est vraiment maussade mais je me promets d'y revenir grimper ou randonner un jour.

IMG_3698_675

              IMG_3695_580

 

Me voici maintenant reparti vers la France. Vers Lleida je m'arrête et passe une nuit près de l'étang d'Ivars et Vilasana. Bof. Pas grand-chose mis à part un petit groupe de Barges à queue noire, quelques Remiz et tiens un ramier, tout ce qu'il y a de plus banal, mais finalement une de mes meilleurs images documentaires de cette espèce. A cette époque, théoriquement en plein migration prénuptiale j'espérais mieux.

IMG_3747-675

IMG_3746-675

             IMG_3759V580

IMG_3769-675

Poursuivant mon périple mon arrêt suivant est aux Aiguamolls que maintenant je connais bien.

IMG_4096_675

Quelle déception ! Le premier jour, j'arrive peu avant le lever du soleil et pars plein d'espoir faire le tour des observatoires. Aucun limicole, aucune bergeronnette printanière, pratiquement pas de rossignols d'ordinaire omniprésents, pas la moindre rousserolle, je n'ai vraiment pas de chance. Heureusement les Busards des roseaux défilent, c'est toujours un beau spectacle. Et comme souvent dans de tels lieux, il est toujours possible de faire quelques photos. 

IMG_3845-675

IMG_3862-675

IMG_3873_675

Et une scène inhabituelle d'un des ces busards enquiquinant une cigogne. Pourquoi ? Mystère

                     IMG_4018V600

Les cigognes justement parlons-en. Comme toujours il y en a un peu partout aux Aiguamolls, et certaines sont en train d'améliorer leur nid

IMG_3826_675

IMG_4064-675

Il est aussi facile de faire des photos d'espèces fréquentes  les canards habituels (colverts, chipeaux)

IMG_3772_675

IMG_3972_675

IMG_3779_675

des ardéïdés comme les Aigrettes garzettes dont j'ai déjà des dizaines de photos, hélas toujours un peu les mêmes

IMG_3782_675

ce Héron gardeboeuf

IMG_3804_675

 ce Héron cendré

IMG_3869-675

 Image un peu moins banale de cette Grande aigrette semblant sortir d'une mer végétale.

IMG_3829_675

Rares il ya quelques années les Ibis falcinelles sont présents maintenant un peu partout dans les zones humides du littoral

IMG_3783_675

IMG_3791_675

Pour sortir un peu d el'ordinaire j'ai essayé de faire des photos d'hirondelles sur un fond différent d'un ciel uniforme. Avec mon matériel c'est vraiment difficile, l'autofocus accrochant trop facilement le fond et la vitesse des oiseaux ainsi que leur changement brutal de direction ne facilitent pas la tâche. Conséquence inévitable, des photos pas complètement ratées mais très approximatives:

IMG_3800_675

IMG_4069-675

Evidemment des poules d'eau 

IMG_4028-675

et des foulques. Quoi ? Horreur et damnation. mais c'est quoi ce cadrage ? Dans les livres on dit qu'il ne faut pas faire ça ! Eh bien je fais-ce-que-je-veux !

IMG_4131_675

Le soir tombe la lumière s'adoucit, les oiseaux rejoignent leur dortoir

IMG_4129_675

IMG_4111_675

IMG_4116_675

IMG_4109_675

 Avant de repartir vers la France je décide de passer une nuit sur place, à côté de l'étang Europa. Et là au petit jour c'est totalement différent de la veille. Cela commence doucement mais à mesure que le soleil monte les observations s'enchaînent. Après les attendus Grèbes castagneux (soit dit en passant pas si faciles à prendre en photo)

IMG_4181-675

monsieur Nette rousse passe fièrement alors que madame fait ses abutions et remet ses plumes en place

IMG_4175_675

IMG_4167_675

un Canard chipeau complaisant se pavane devant moi

IMG_4245-675

Ce matin je suis venu là en anticipant par rapport à la position du soleil car hier l'incidence de la lumière n'était pas idéale. Bonne pioche un beau busard mâle ne tarde pas à se montrer sous un angle favorable, occasion de faire enfin une photo correcte puis une autre voisine d'une  faite quelques années auparavant 

IMG_4146-675

IMG_4287-675c

 Des luscinioles se font entendre ainsi que des phragmites des joncs que je peux observer à loisir, ce qui n'est pas si courant :-)

IMG_4160_675

Bien entendu les Milans noirs sont là, pourrait-il en être autrement ?

IMG_3943-675

Une surprise de taille: un merle à plastron qui vient se poser sur un tamaris en bordure de roselière juste au dessus de moi. Pas le temps de le prendre en photo, il est déjà reparti.
Je change de poste d'observation et là, bonne surprise une Marouette ponctuée. A l'ombre et mal visible elle se rapproche peu à peu jusqu'à se montrer tout près mais vraiment tout près ! Incroyable..

IMG_4239-675

IMG_4293-675

IMG_4317-675

Je regarde de nouveau du côté où est arrivée la Marouette ponctuée et hop une Marouette poussin. Là encore de superbes observations. Quelle chance !Décidément les jours se suivent et ne se ressemblent pas du tout !

IMG_4253-675

IMG_4256-675

IMG_4277-675

Mais il faut bien rentrer. J'abandonne à regret cet observatoire pour une dernière halte avant de rejoindre notre belle France. Le cap de Creus. Là aussi très décevant côté oiseaux mis à part quelques fous de Bassan au-dessus de l'eau, mais des paysages vraiment superbes. C'est dèjà beaucoup et je peux m'en mettre plein les yeux avant d'achever ces belles vacances.

IMG_4331-675

IMG_4332-675

                  IMG_4324V580